Les Petits-déjeuners du Livre sur les quais

En partenariat avec le Beau-Rivage Palace

En février 2013, Le livre sur les quais a eu le plaisir de lancer une nouveauté qui sort du cadre des trois journées du salon des auteurs de septembre. Ce sont les Petits-déjeuners du Livre sur les quais. L'objectif est de prolonger l'événement sur l'ensemble de l'année en organisant des rencontres entre des auteurs et le public.

Ces rencontres ont lieu trois ou quatre fois par année. Elles se déroulent au Beau-Rivage Palace de Lausanne (salle Sandoz) le dimanche matin dès dix heures, sur inscription. Le public peut y savourer un somptueux petit-déjeuner dans un splendide décor, puis assister à un entretien avec le ou les auteurs invités, discuter avec eux et faire dédicacer leurs livres.

Réservation dès maintenant et jusqu’au samedi 5 avril (nombre de places limité) :
- par mail à l’adresse : groups@brp.ch
- par téléphone : 021 613 33 40

Prix de l’entrée : 50 francs, payables sur place. La caisse sera ouverte dès 9h30.

Programme

- 10h Petit-déjeuner
- 11h à 12h15 : Rencontre avec Pierre Assouline, animée par Patrick Ferla
- dès 12h15 : séance de dédicaces.

Sigmaringen de Pierre Assouline

Julius Stein, le héros narrateur de ce roman, est le majordome en chef des Hohenzollern, quand, en 1944, Hitler réquisitionne leur château de Sigma-ringen, pour que s’y réfugient le Maréchal Pétain et le gouvernement de Vichy, qui cherchent à se replier en raison de l’avancée des forces alliées sur tous les fronts. Les Hohenzollern, assignés à résidence, ont confié à Julius Stein la mission de veiller sur leurs biens. Une tâche particulièrement difficile puisqu’Hitler a littéralement donné Sigmaringen aux Français, lui accordant un statut d’extraterritorialité et des subsides importants – le drapeau tricolore flotte sur sa plus haute tour.

À la tête des domestiques, Julius Stein organise la vie de château pour ses nouveaux habitants de septembre 1944 à avril 1945. Huit mois durant lesquels il est le témoin des inimitiés, rivalités claniques, règlements de compte, mesquineries qui déchirent les Français du château. Documenté, rythmé et fourmillant de personnages hauts en couleur, ce nouveau roman de Pierre Assouline mêle savamment archives et fiction, pour nous faire vivre au plus près une page mal connue de l’histoire de France.

Pierre Assouline

Pierre Assouline passe sa prime enfance à Casablanca puis rejoint la France où il fait ses études supérieures à l’université de Nanterre et à l’École des langues orientales, puis devient journaliste. Il travaille d’abord pour des agences avant d’entrer au Quotidien de Paris puis à France-Soir, tout en enseignant au Centre de perfectionnement des journalistes et en collaborant à la revue L’Histoire.

À partir des années 1980, il devient conseiller littéraire des éditions Balland et écrit plusieurs livres sur l’histoire culturelle récente, à commencer par une biographie de Gaston Gallimard. Il entre comme rédacteur au magazine Lire et y devient directeur de la rédaction. Il travaille aussi à la radio – France Inter, RTL, France Culture –, est chroniqueur au Monde 2 et critique pour Le Nouvel Observateur. Il intègre l’académie Goncourt en 2012 pour y siéger en tant que juré au couvert de Françoise Mallet-Joris.

Le blog de Pierre Assouline, intitulé La République des livres, est l’un des plus consultés du web francophone en matière d’actualité littéraire. Pierre Assouline a obtenu en 2005 le Prix des Maisons de la Presse avec son roman Lutetia, il a également été récompensé en 2007 par le Prix de la langue française. En 2011, son roman Les Vies de Job lui vaut le Prix Méditerranée ainsi que le Prix Prince-Pierre-de-Monaco.

 

Pierre Assouline © C. Hélie Gallimard